Gestion des situations de crise 

Toutes les entreprises ont quelque chose en commun: leurs collaborateurs, à tout niveau, sont confrontés, quotidiennement, à des situations à problèmes. Certaines de ces situations se résolvent rapidement. D’autres, en s’amplifiant, sont porteuses de crises déclarées qui ont le potentiel d’affaiblir, en interne, l’efficacité des collaborateurs et d’endommager durablement, en externe, la réputation et la crédibilité de l’entreprise.

  • RISQUES: LES VARIABLES À PRENDRE EN COMPTE
    La manière dont l’entreprise va pouvoir se situer sur un curseur allant du contexte de crise potentielle à celui de crise déclarée dépend de la gestion de trois séries de paramètres :
    - risques liés à la provenance de l’événement
    - risques liés au contexte où se produit l’événement
    - risques liés aux croyances des personnes concernées

  • QU’EST-CE QUE LE MANAGEMENT DES "SITUATIONS À RISQUES" ?
    - Un état d’esprit: reconnaître et accepter l’existence de situations à risques
    - Une démarche: anticiper pour réduire le potentiel destructeur d’une crise
    - Un processus en 5 étapes: détecter, prévenir et préparer la crise éventuelle, limiter les dégâts, reprendre le cours normal des activités, tirer profit de la crise en capitalisant sur les expériences vécues pour mieux anticiper.
    - Des actions d’accompagnement individuelles et collectives pour diminuer les comportements à risques et augmenter la capacité relationnelle des collaborateurs.



  • QU’EST-CE QUE LE MANAGEMENT DES SITUATIONS DE "CRISE DÉCLARÉE" ?
    - Un état d’esprit: reconnaître et assumer l’existence de la crise pour réduire l’impact traumatique
    - Un processus en 3 étapes: limiter les dégâts, reprendre les activités et reconstruire, tirer les leçons de la crise.
    - Une démarche et des actions: contrôler l’événement en interne (soutien aux salariés et à leurs familles) et en externe (garder ses clients, "contenir" les médias, préserver les contacts avec les pouvoirs publics)

  • DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES À MANAGER LES SITUATIONS À RISQUES...
    Dans un objectif de prévention, les acquisitions porteront sur:
    - le développement des capacités à réduire, en amont, les risques préalablement identifiés (audit)
    - le développement des capacités à "faire avec" la part de stress incontournable liée au contexte dans le cadre de sa mission.
    - le développement des capacités à capitaliser sur les expériences vécues.


  • QUELQUES TYPES D'ACTIONS
    Interventions ponctuelles "à chaud" ou accompagnement de la mise en place d’une culture de gestion de risques, toutes nos actions poursuivent un même but: celui de vous aider à minimiser le potentiel destructeur d’un événement sur votre entreprise et sur vos collaborateurs.
    - L’audit: pour détecter les "vulnérabilités"
    - Le conseil: pour impulser une culture de gestion de risques, reconnaître les signaux et mobiliser les partenaires internes et externes.
    - La communication interne: pour protéger l’entreprise et ses collaborateurs de la pression des médias, des clients…
    - La communication externe : pour préserver l’image de l’entreprise.
    - Le coaching de crise individuel et/ou de groupe : pour entraîner avant, et soutenir pendant, le "top management" et les partenaires internes.
    - Les "formations-actions" comportementales: pour développer les compétences managériales (management situationnel, gestion des conflits, gestion du stress…).
    - La préparation psychologique et opérationnelle de la cellule de crise (briefing): pour faire face à l’événement.
    - La coordination de l’aide psychologique aux victimes : pour faciliter le travail d’intervenants extérieurs (psychologues).
    - Le débriefing d’événements avec les partenaires concernés : pour faciliter la mise en œuvre des ajustements nécessaires par rapport à l’événement et évaluer la réactivité et les progrès à effectuer en vue d’une crise future éventuelle